750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par LeCoureurdeVin

S'aventurer sur des terres qu'on ne connaît pas.

Une petite rue du 6ème arrondissement de Paris pour essayer QUINSOU, restaurant récemment ouvert par Antonin Bonnet, l'ancien chef du Sergent Recruteur, où on s'est retrouvé encerclé par les anglophones. 

Un vin de Savoie, région que l'on goûte trop rarement.
Et pourtant, cette mondeuse pas chichiteuse d'ADRIEN BERLIOZ, cousin de Gilles, s'est avérée légère et élégante, sans pour autant manquer de fond. Un bel équilibre pour palais d'automne à prix relativement doux dans ce quartier du coefficient en roue libre (44€). Le domaine s'appelle en fait Le Cellier des Cray et se trouve à Chignin. Adrien Berlioz y cultive des cépages locaux sur 5,5 hectares, intégralement en bio. Cette jolie Marie Clothilde nous a invité à graver le nom de son géniteur dans le granite de notre tête, histoire d'explorer sa production à l'occasion.

Quinsou en mondeuse-vision

Le resto a moins convaincu, coincé entre des ambitions d'étoilé niveau cuisine et une décontraction de bistronomie pas vraiment décontractée niveau salle. Service prévenant mais obséquieux et pas encore rodé. Menu imposé de qualité en quatre temps (48€). Ça comblera les appétits pointus de fashion-week, mais les garçons robustes pourront prendre le menu en six temps (65€). Ou alors ils se bourreront de pain maison confectionné avec la farine d'Onnesaitplusqui. L'addition s'envolera au moindre chemin de traverse. Les douze rondelles de saucisson de porc noir de chez Bidule-Machin, dévorées le temps que le menu fasse son apparition, sont facturées 9€.
Au final c'est trop cher et maniéré pour un dîner de parisien insouciant, mais ça n'est pas non plus le vrai frisson de l'étoilé. D'où ce sentiment d'entre-deux un peu flottant qui ravira quoi qu'il en soit les américains et les yuppies de Saint-Germain-des-Prés.

Quinsou, 33 rue de l'Abbé-Grégoire, 75006 Paris. 01 42 22 66 09. Fermé dimanche et lundi.

Mondeuse Marie Clothilde 2015 d'Adrien Berlioz. Comptez 20/25€ chez les cavistes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas de Rouyn 28/10/2016 21:55

J'adore, très drôle

LeCoureurdeVin 28/10/2016 22:07

Ce commentaire me réjouit. :-)