750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par LeCoureurdeVin

On a profité de la semaine du 15 août pour aller faire un tour dans le Gard. Ca tombe bien car du 8 au 10 août il y avait la Foire aux Vins à Uzès. Les producteurs de la région fêtent l'obtention de leur AOP Duché d'Uzès depuis juillet 2013. Petit focus.

Uzès, charmante petite ville riche d'histoire nichée au coeur du Gard. L'été elle attire une foule considérable de touristes, notamment Belges et Anglais, qui vont bientôt pouvoir faire la promotion de l'AOP Duché D'Uzès une fois de retour à la maison.

Cette appellation est le fruit d'une aventure de 20 ans. Les vignerons locaux ont commencé à réfléchir à la création d'une appellation au début des années 90. Le travail avec L'INAO fut long, notamment pour déterminer les terroirs qui méritaient l'appellation dans une zone qui s'étend de l'ouest des Côtes du Rhône au nord-est des Coteaux du Languedoc. L'appellation s'étend sur 77 communes, soit 2000 hectares potentiels, et regroupe actuellement 15 caves coopératives et une cinquantaine de caves particulières. Les vins de l'appelation existent dans les trois couleurs : majorité de Viognier (minimum 40%) et de Grenache blanc (minimum 30%) pour les blancs, de Syrah (minimum 40%) et de Grenache (minimum 20%) pour les rouges qui constituent les deux tiers de la production.

Brumatiseurs obligatoires dans le Gard même si l'été 2014 n'aura pas été le plus chaud

Brumatiseurs obligatoires dans le Gard même si l'été 2014 n'aura pas été le plus chaud

Le premier jour on y va en touriste et on rencontre Luc Reynaud du domaine du même nom. Vice-président de l'appelation il nous scrute de son oeil méfiant et nours répond laconiquement de son accent chantant. On n'a pas pris de notes mais ses vins nous ont séduit avec des prix domaines particulièrement intéressants. Sa Cuvée Rubis, un rouge évidemment, à moins de 6 Euros au domaine, offre une expression intéressante du Duché D'Uzès et un bon premier contact avec l'appelation.

 

Un vin qu'on peut payer rubis sur l'ongle à 5,55 Euros au domaine

Un vin qu'on peut payer rubis sur l'ongle à 5,55 Euros au domaine

On revient le lendemain mieux préparé. On s'arrête sur le stand du Domaine Deleuze-Rochetin, un des domaines sérieux de la région dont tous les vins sont certifiés Agriculture Biologique. C'est l'infatigable Jean-Michel Cathonnet qui le dirige et il ne s'économise pas pour faire découvrir. Même si on adore le viognier, Arpillus 2013 n'est pas le vin qui a le plus retenu notre attention. Il nous semble qu'à trop chercher à éviter la lourdeur qui peut plomber ce cépage, le domaine a fini par le priver de sa chair. Le rosé Bohème, issu à 100% de merlot, nous parle beaucoup plus. D'un beau rose pâle il nous semble pouvoir facilement tenir tête à des rosés provençaux beaucoup plus gourmands en prix. Mais ce sont les rouge qui constituent le point fort du domaine avec un Héritage du Levant 2012 (Duché d'uzès), mélange de syrah, grenache et mourvèdre qui présente une belle fraîcheur et marie habilement rondeur et épices sans jamais être lourd. Et tout ça pour 8 Euros domaine. La grande cuvée, La Sarrazine 2009, n'était malheureusement plus disponible.

 

Le domaine Deleuze-Rochetin est une valeur sûre de la région

Le domaine Deleuze-Rochetin est une valeur sûre de la région

On passe ensuite voir le Domaine de l'Orviel où Jean-Pierre Cabane nous reçoit. Il nous parle très simplement de son domaine et de l'appellation Duché d'Uzès, complétant volontiers nos informations. Les vins du Duché d'Uzès présentent bien et les prix sont très serrés au domaine (autour de 5 Euros). Le Duché Blanc 2013 est composé à 60% de viognier, 30% de grenache blanc, et 10% de roussane. Le vin est vif et plaisant, la fin de bouche présentant un léger amer qui le prolonge. En rouge le Duché 2012 est composé à 55% de syrah et 45% de grenache. Le vin est rond et ample avec des arômes fumés, poivrés et épicés.

 

Les vins du Duché d'Uzès sont facilement reconnaissables grâce à leur bouteille à blason

Les vins du Duché d'Uzès sont facilement reconnaissables grâce à leur bouteille à blason

On termine notre tour avec un domaine du Gard qui produit des Côtes du Rhône, le Domaine de la Réméjeanne. C'est le jeune Olivier Klein qui tient le stand avec sa soeur venue donner un coup de main. Il travaille avec son père Rémy depuis 2010, date depuis laquelle l'ensemble de la production du domaine est certifiée bio. On retient surtout 2 cuvées de Côtes du Rhône Villages. Les Genévriers 2011, issus de vieux grenaches d'une quarantaine d'année, qui sont, selon Olivier, les meilleurs de ces 5 ou 6 dernières années. Nez expressif et bouche fondue avec des notes poivrées prononcées, mais sans excès. C'est très équilibré. D'autre part Les Eglantiers 2011 est composé pour moitié de grenache et par deux quarts de syrah et de mourvèdre. Si le nez est un peu fermé, la bouche s'exprime bien. L'élevage se fait en demi-muits, ce qui évite de charger le vin déjà suffisament tanique. Les prix de ces deux cuvées sont sensiblement supérieurs aux Duchés d'Uzès goûtés, soit 15/20 Euros la bouteille.

A la Réméjeanne, les Eglantiers, les Arbousiers, les Genévriers sont des cuvées mais l'Olivier est le fils du patron.

A la Réméjeanne, les Eglantiers, les Arbousiers, les Genévriers sont des cuvées mais l'Olivier est le fils du patron.

Au final, même si ce tour est loin d'être exhaustif, il nous a permit d'apprécier les vins de la région qui nous semblent intéressants et d'un excellent rapport qualité-prix. Plus habitué aux prix bourguignons, on avait presque perdu l'habitude de trouver des vins qui, pour quelques euros, offre un plaisir immédiat. Les enjeux économiques ne sont évidemment pas les mêmes pour tout le monde. Discuter avec un producteur qui vous explique qu'il ne va pas au salon des vignerons indépendants à Paris parce que le prix de ses bouteilles passeraient de 5,50 à 6 ou 6,50 et que ça impacterait sa clientèle vous permet de remettre les choses en perspective par rapport aux domaines prestigieux  de Bourgogne ou de Bordeaux. Tout reste à faire désormais pour l'AOP Duché D'Uzès puisque, maintenant qu'elle existe, il va falloir lui construire une réputation. On leur souhaite de connaître le succès qu'ils méritent.

Il y a à boire pour tout le monde à la Foire Aux Vins d'Uzès !

Il y a à boire pour tout le monde à la Foire Aux Vins d'Uzès !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article